2 mauvaises habitudes qui détruisent le couple....

Edouard Petit, pratique la sexologie à Avignon, près de Palaiseau et vous explique 2 mauvauses habutudes qui détruisent le couple.

 

Conflits, colère, mauvaise communication dans le couple

 

Beaucoup d’évènements peuvent entacher la belle harmonie d’un couple amoureux, mais vous devriez faire particulièrement  attention à ces 2 points qui concernent la communication !

Vous êtes heureux(se) dans votre relation ? Un lien amoureux est à la fois fort et fragile....Ne jouez pas avec le feu et apprenez à mieux communiquer !

 

  • L’absence de vraie communication

 

Il y a une personne au monde avec laquelle vous devriez être en capacité de pouvoir presque tout exprimer, votre conjoint. Si vous ne lui dites pas ce qui est vraiment important pour vous ou pour la relation, si vous ne vous sentez pas capable d’aborder des problèmes en face à face, si vous devez mettre une stratégie en place pour partager un message tout simple, il y a alors un vrai problème de communication qui risque de créer une brèche dans votre relation. Votre conjoint est la personne avec qui vous devriez avoir envie de discuter de tous les sujets qui vous semblent importants, sans arrière pensée, d’oser faire des plaisanteries et d’être léger, d’évoquer des sujets intéressants sans lien avec votre relation...bref, de faire « respirer » sans crainte votre couple dans l’échange verbal ! De même, si l’autre fait quelque chose qui vous déplait ou a des paroles déplacées, vous devriez pouvoir lui faire part de votre désapprobation sans que cela n’engendre cris ou colère excessive, avec menaces de rompre la relation !

Petit (ou gros !) conseil de communication, évitez à tout prix le fameux « tu » qui « tue », c’est à dire cette façon de s’exprimer qui rend l’autre responsable de ses propres ressentis, en donnant l’impression de l’accuser ! Exemple, mon conjoint a promis d’être à la maison à 20h. Il est 20h55 quand la porte d’entrée s’ouvre et qu’il apparaît, sans avoir auparavant prévenu de son retard. 

Je me sens en colère et méprisé(e) par sa désinvolture. Je peux réagir de plusieurs manières:

lui faire la tête et ne pas me montrer tendre avec lui (ce qui va l’énerver), faire comme s’il n’y avait aucun problème (il y aura donc une tension à l’intérieur de moi, qui va grossir tant que je n’ai pas évacué ma colère), me mettre à crier, en lui reprochant de me mépriser (TU aurais dû me prévenir, TU ne fais jamais attention à moi, TU ne penses qu’à toi...). L’autre, même s’il est en « faute », va donc se sentir attaqué et il répondra en se défendant, phénoméne bien connu de l’ « escalade symétrique ». Or, il existe d’autres façons de communiquer, inspirées par exemple par les principes de la communication non violente. Je pourrais dire: « je suis content(e) que tu sois là, j’étais très inquièt(e) de ne pas te voir à 20h, comme c’était convenu. J’ai besoin de savoir qu’il n’est rien arrivé de grave et cela me ferait plaisir que si cela devait se reproduire, tu me préviennes. C’est très  important pour moi ! »

En vous exprimant comme cela, l’autre n’est pas attaqué et vous avez pu exprimer ce que vous aviez sur le coeur...

 

 

  • Petits et gros mensonges dans le couple...

 

Vous savez que ce que vous avez caché parviendra aux oreilles et à la connaissance de votre partenaire un jour ou l’autre ! Simplement parce que nous ne pouvons jamais tout maîtriser ni tenir la langue de ceux qui nous entourent...Et je ne parle pas des comptes Facebook, Twitter et autres joyeusetés, qui sont d’autant plus de pièges pour celui qui cherche à dissimuler...! Et puis, il faut se poser la question de savoir pourquoi on se sent quelquefois « obligé » de mentir...Peur de la colère ou de l’incompréhension de l’autre ? Peur l’on se sente « sale » et qu’ on ne veut pas se l’avouer ? Peur des conséquences ?

Pourtant, il est fondamental d’être le plus souvent possible en harmonie avec soi-même. A moins d’être un menteur pathologique, raconter des histoires fait baisser notre estime personnelle et cela va apparaître aux yeux de votre partenaire qui se posera alors, inévitablement des questions...Un doute s’instillera dans son esprit et la relation se dégradera. Mon conseil est donc de dire la réalité plutôt que de la garder en soi. 

Après tout, aimer signifie aussi comprendre et accepter l’univers de l’autre...sans tolérance, point d’amour heureux !

 

Edouard PETIT

Thérapie de couple

06 25 16 04 45

(Avignon, Nimes, Arles, Palaiseau)

 

Voir aussi : Sexualité et vie intime expliqué par Edouard Petit, spécialisé en sexologie à Avignon, Nimes et Palaiseau.